« Visualisation des données | Accueil | Intelligence musicale »

Commentaires

Dundee

Vous semblez découvrir le problème de culture à la Française qui classe l'IE dans le registre essentiellement de l'espionnage industriel, économique et financier. En réalité le problème est seulement politique ! En France depuis De Gaulle et les putschs militaires appuyés discrètement par une partie des services secrets français, les politiques se méfient de leurs services de renseignement comme du contre espionnage. Ainsi De Gaulle avait cru bon devoir faire appel à des Barbouzes mafieux du milieu corse et marseillais lié aux mafia italiennes pour éliminer les militaires et les membres des services qui avaient rejoints l'OAS et qui dans la clandestinité montaient des attentats contre De Gaulle. le problème est qu'en vendant son âme au diable, De Gaulle a gangréné tout l'appareil d'état et que les services français ont été entièrement démantelé. L'histoire de la francafrique récemment dévoilé par les média n'en est qu'un pale reflet avec ses manoeuvres et ses assassinats... Berfs chaque fois que le pouvoir change de mains, le nouveau président se défie de ses services qu'il croit pouvoir maitriser en les dressant les uns contre les autres pour mieux les diviser... Jox en son temps avait cru bon devoir influencer Mitterand pour réaliser l'attentat contre le Rainbow Warrior que l'Amiral LACOSTE avait vivement déconseillé (les agents de la DGSE ayant donné un avis très défavorable au montage d'une telle opération). Mais JOX poursuivait un autre dessein, celui de destabiliser la DGSE qu'en sa qualité de ministre de l'intérieur, il ne maîtrisait pas. En particulier il ne maîtrisait pas le recrutement par cooptation du service action... Donc il a livré nos agents (Christine CABON notamment) à la police newzeelandaise... Quoi de mieux pour bien destabiliser un service que de donner ses agents ? Donc nos politiques sont dans la défiance à l'encontre de leurs services et quand l'ère de l'IE avec ses compagnies privées ont commencé à fleurir, voulant sensibiliser et assister les entreprises privées dans leur stratégie d'influence et de contre influence, dans leur lutte contre les manoeuvres de déstabilisation de leurs concurrents voire d'espionnage économique, le président actuel ayant fait les frais à titre privé de détectives indélicats, a souhaité éliminer les officines privées et faire revenir dans le giron régalien toutes les activités liées à l'IE même si la direction du patrimoine créée à cet effet ne disposait que de faibles moyens à l'époque (une dizaine de membres de la DST !). Or la première mission de la DST a été de décourager ou d'éliminer par des méthodes d'incrimination dans des affaires pour le moins douteuses toutes les officines qui se créaient afin de "faire le ménage" dans une profession qui commençait à peine à s'organiser (nomination d'Alain Juillet au HRIE en 2003 et 2004 création de la FEPIE). Il suffit de lire les nombreux témoignages accablants publiés ces dernières années sur ce sujet pour en être totalement édifié. En clair comme disent les services étrangers, vous les Français, il est inutile de lutter contre vous, vous adorer suffisamment les intrigues et vous battre entre vous : il suffit juste de trouver un sujet de discorde pour semer le trouble et le reste vous le faite tout seul ! Les guerres intestines sont la première et la dernières faiblesse de la France : nous passons plus de temps à nous détruire qu'à construire ensemble et les meilleures intentions ou motivations sont réduites à néant. Vous semblez découvrir le prisme suivant lequel les dirigeants privés ou régaliens de notre pays perçoivent l'IE, mais la réalité c'est que nous vivons dans une oligarchie ou l'élite mafieuse sentant sa mise à mort prochaine se mefie de tout et se défie de tous...

troover

Bonjour,

Est-il nécessaire de découvrir pour regretter ? Baignant dans le milieu de l'IE depuis une quinzaine d'année, non, je ne découvre pas la vision des dirigeants d'entreprises et de l'Etat vis-à-vis de l'IE ; Je la regrette encore une fois et tente de contribuer modestement à la changer. Car faire passer une autre vision de l'intelligence économique ne peut se faire que par des explications et de la sensibilisation, et pas, à mon humble avis, par des dénonciations et des attaques. Merci toutefois de votre long commentaire et de votre analyse que je ne partage pas complètement. Cela s'inscrit à mon sens dans une vision franco-française de l'information au sens large très particulière.

J'essayerai de développer ce point prochainement

Cordialement

FJB

Dundee

Une information franco-française ? Nos services régaliens ont pour mission en théorie de veiller aux "intérêts français". Mais comme les entreprises, elles, se contrefoutent de l'intérêt français et ne s'intéressent qu'à leurs dividendes et plus values dans la mesure où elles ont des actionnaires souvent de plus en plus étrangers... dans quelles mesures, nos services oeuvrent-ils pour les intérêts français lorsqu'ils défendent les intérêts de multinationales ou d'entreprises appremment nationales mais dont le capital est détenu en majorité par des fonds étrangers ???? Quant à la vision des dirigeants, pour ma part j'ai préféré cesser de faire de l'IE, car l'acception qu'ils en ont, se limite presque exclusivement à la recherche d'informations stratégiques grises ou noires. Selon le vieux dicton (nul n'est prophète en son pays), ils ne délèguent les études stratégiques qu'à de grands cabinets anglo-saxons (si ! si !) et pour des résultats bien souvent calamiteux. Et leur culture stratégique ne s'en trouvent guère renforcée. mais au moins personne ne peut leur repprocher ensuite d'avoir fait un mauvais choix de cabinets qui ont une si bonne réputation... Et puis un jour les média dévoilent quelques scandaleuses affaires de fraudes et de comptes falsifiés avec des fausses factures par exemple à des entreprises off shore... Sans oublier les remontées directes d'informations stratégiques de ces cabinets américains vers l'AGENCE qui analyse depuis toujours et diffusent les renseignements à la concurrence US... A preuve du contraire, la DGSE n'est pas au service de nos entreprises, même si récemment nos manoeuvres en Afrique et nos réseaux ont été médiatisés. En réalité il s'agissait des barbouzeries gaullistes pour financer les campagnes électorales du grand Charles et de ses successeurs. Jusqu'à l'affaire KARACHI dont on retrouve une connexion avec les fiduciaires créées à Luxembourg et par qui ? hein par qui ? Le petit Nicolas... Notamment une fiducie nommée Clearstream comme l'a révélé un rapport de la gendarmerie luxembourgeoise. Evidemment les intérêts de nos entreprises nationales rejoignent étroitement ceux de nos dirigeants mais seulement politiques pour le financement de leur campagne... Nous sommes effectivement dans un drame franco-français qui pue les manipulations mafieuses ! Tant que nous aurons des mafieux à la tête de l'état, il sera difficile tant pour nos services que pour des officines privées de faire de l'IE efficacement en France.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ce widget Blog-It Express est © Damdam's World / Damien Guinet.
Vous pouvez l'installer sur Blog-It Express.

A propos de l'auteur

FJB's twits

    follow me on Twitter
    AddThis Social Bookmark Button

    janvier 2016

    lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1 2 3
    4 5 6 7 8 9 10
    11 12 13 14 15 16 17
    18 19 20 21 22 23 24
    25 26 27 28 29 30 31

    Devenir Fan